WHEELS & WAVES 2015

C’était l’édition 2015 du Wheels and Waves!

1

Nous étions très excités d’enfin participer à la grande messe de la moto.

 Départ de Bordeaux, en direction de Biarritz, à trois motos: Rob en Harley Nightster, Ronan et sa Harley Bobber et moi-même avec ma Dom 650 Dirt Tracker, au bout de 30 minutes de ride la pluie fait sa première apparition.
Arrêt obligatoire pour s’équiper avant de repartir.
Arrivés quasiment à destination, nous sortons de l’autoroute à Tarnos, pour profiter pleinement du ride et de la vue sur les Pyrénées. Dès lors, sur la petite route nous approchons des montagnes, les virages s’enchaînent, et d’un coup une pluie diluvienne s’abat sur l’équipée et nous oblige à nous arrêter. La pluie ne nous quittera plus jusqu’à notre arrivé au camping.
Vers 23h, nous nous sommes  mis en route pour l’exposition de motos Art Ride 2 au Garage, avenue Foch. C’est là qu’on a vu l’exposition du concours organisé par BMW, sur la custom de la Nine-T, on a adoré le travail du japonais Kaichiroh Kurosu, la bécane avec la bulle noire aux pintstripping blancs et les flasques noires. Enfin, nous avons croisé la Harley « poisson » d’El Solitario qu’il a fait cracher en échappement libre, nous avons admiré son travail qui est complètement à contre courant de tous les autres builders.
IMG_7486 IMG_7490IMG_7515IMG_7511IMG_7504IMG_7501IMG_7499
Premier jour, vendredi matin, départ depuis la cité de l’Océan en direction du petit village espagnol Jaizkibel pour la Punk’s Peak Race. Tout le monde part tête baissée, suit la nuée de motards. Arrivée sur l’autoroute, vers San Sebastien, moment de doute, tout le monde s’arrête, et se rend compte que personne ne connaît la direction à suivre! C’est là qu’une voiture de police passe, nous les arrêtons, ils connaissent la route et vont nous escorter, gyrophares en marche, jusqu’à Jaizkibel.
Arrivés là haut, début de la course de côte qui bat son plein, donc une course de démarrage sur 400m. Les machines étaient toutes d’avant 1975, les runs se sont enchaînés en passant de la Pétrolette d’avant-guerre jusqu’au Mini-Dragster Guzzi à pneus plats. On en a pris plein les yeux et plein les oreilles toute l’après-midi.
Fin d’après-midi, retour au village, apéro et découverte des différents stands et expositions. C’est à ce moment qu’on a l’occasion de voir de plus près les bolides présents. On a particulièrement apprécié les motos d’Ed Turner, notamment son 1100 GSX et son Honda 500 XLS Maddax. Ainsi que les Harley des suisses, les dignes horlogers de la moto, qui se sont amusés à faire cracher des flammes à leurs motos.
IMG_7521
IMG_7523IMG_7558IMG_7553 IMG_7550 IMG_7549 IMG_7547 IMG_7546 IMG_7544IMG_7539IMG_7536 IMG_7533IMG_7529 IMG_7527
Le samedi, nous avons fait un ride entre potes, en longeant la côte de St jean de Luz jusqu’en Espagne. Et là encore la pluie à fait des siennes sur le chemin du retour.
En tous cas nous avons passé un bon moment là-bas, le mélange des genres n’a pas posé de problème, et a apporté un bon esprit!
On vous laisse découvrir et apprécier tout ça en images!